Optimiser les performances de WordPress en 2020

Ce guide est conçu pour les développeurs et les gestionnaires de sites WordPress qui désirent en connaître davantage sur les meilleurs outils et les configurations à mettre en place pour optimiser la performance de leur site.

En suivant ces conseils, votre installation WordPress devrait se charger plus rapidement et mieux répondre aux standards de Google PageSpeed. Même si vous avez déjà débuté vos optimisations, vous trouverez certainement de l’information nouvelle à mettre en application!

Quelles sont les causes de la dégradation des performances d’un site WordPress?

Plusieurs raisons peuvent expliquer la détérioration d’un site WordPress.

  • La taille des images téléchargées est inutilement trop grande.
  • Les images n’ont pas été compressées.
  • Les pages sont trop longues ou contiennent trop de contenu dynamique.
  • Les thèmes sont mal construits.
  • Les thèmes utilisent des scripts qui interrogent inutilement la base de données.
  • Les extensions sont mal construites.
  • Les extensions exécutent un nombre excessif de scripts externes.
  • Le site web fonctionne avec des logiciels obsolètes.
  • La base de données n’a pas été configurée : elle fonctionne de manière inefficace.
  • Le plan d’hébergement n’est pas en mesure de traiter correctement les demandes du site web.

Ces constats ne sont pas surprenants! À la base, une installation WordPress se veut assez légère. C’est lorsque l’utilisateur commence à ajouter des éléments (médias, thèmes, etc.) et à mettre à jour les configurations que le site commence à ralentir.

Comment éviter la baisse de performance d’un site WordPress?

Pour qu’une entreprise se développe, elle doit évoluer. Il en va de même pour son site web. Avec les stratégies marketing plus ciblées ou les tendances en design qui évoluent, un site web doit rester vivant pour inciter les visiteurs à consulter plus de pages et à s’y référer souvent. Les optimisations et l’amélioration continue sont donc inévitables.

1. Évaluation de votre site

En commençant par obtenir un aperçu global des performances de votre installation WordPress, vous pourrez plus facilement établir quels sont les éléments problématiques qui doivent être corrigés.

Évaluer votre site WordPress avec GTmetrix permet de connaître le temps de chargement d’une page et la liste des éléments qui causent le ralentissement de votre site. Dans ce rapport, vous pouvez voir en détail chaque recommandation. Ceci peut vous aider à établir quelles extensions, images, pages, etc. nécessitent une optimisation.

N’oubliez pas de vérifier les onglets Page Speed et YSlow pour un aperçu complet des recommandations.

Rapport GTmetrix de Layer 7 Web Hosting

Voici l’exemple d’un rapport GTmetrix démontrant d’excellents résultats. Le site obtient un pointage de grade A (95 %) pour les recommandations Google PageSpeed et de grade B (84 %) pour YSlow.

Le chargement complet de la page s’est effectué en 3.0 secondes, incluant les tâches en arrière-plan. La page a une taille de 801KB et requiert 30 requêtes HTTP aux navigateurs pour l’afficher. En survolant les petites flèches vertes sur chacune des lignes, vous pouvez voir la moyenne et juger si les résultats vous conviennent.

Vous avez de la difficulté à interpréter votre rapport GTmetrix? Contactez-nous! Il nous fera plaisir de vous soumettre nos recommandations sans frais.

Dois-je viser un résultat de 100 %?

Le but ultime des efforts d’optimisation est l’obtention d’un pointage de 100 % (A) pour les deux groupes de recommandations. Malheureusement, l’activation de codes de type « tracking » sur votre site (Google Analytics, Hotjar, pixels de tous genres, etc.) cause un problème de « Leverage browser caching ».

Cette recommandation indique qu’il faut augmenter l’expiration de la cache navigateur des fichiers JavaScript hébergés chez Google ou Hotjar, par exemple. Puisque le contrôle de ces serveurs est impossible, un développeur ne peut pas répondre et corriger cette recommandation.

Il existe des techniques pour héberger ces fichiers sur votre propre serveur. Nous ne recommandons toutefois pas cette option.

À quelle vitesse mon site WordPress doit-il se charger?

Le standard de chargement est de deux (2) secondes. Cet objectif a été fixé il y a des années, avant que les pages deviennent plus longues et dynamiques. Donnez-vous comme but de l’atteindre, mais ne vous laissez pas abattre si vous n’y arrivez pas tout à fait!

Fast or Slow

Vous désirez obtenir un rapport très détaillé au niveau de l’infrastructure d’hébergement web de votre site WordPress? Essayez le site Fast or Slow, un outil de profilage très complet développé par WordFence.

2. Cloudflare

Cloudflare est un allié important. Sa mise en place est optionnelle, mais fortement recommandée pour vous faciliter la tâche sur plusieurs aspects.

Cloudflare a mis en place un réseau mondial de centres de données qui mettent en cache le contenu statique de votre site au centre le plus près de vos utilisateurs. Ce contenu est ensuite diffusé dynamiquement via les liaisons réseaux privées les plus rapides et les plus fiables.

Cloudflare vous permet gratuitement de :

  • Utiliser un CDN mondial;
  • Déployer des certificats SSL;
  • Sécuriser votre site contre les attaques les plus connues;
  • Sécuriser certaines zones de votre site par différents types d’accès;
  • Économiser votre bande passante;
  • Visualiser votre trafic dans les moindres détails.

3. WP Rocket

WP Rocket a été classé n°1 comme extension de cache dans de nombreux sondages. Cette extension peut vous faire gagner de précieuses secondes sur le temps de chargement de votre site, surtout lorsqu’elle est combinée à Cloudflare, une fonctionnalité native de WP Rocket.

WP Rocket possède plusieurs caractéristiques que la plupart des extensions de performance n’ont pas. Cela signifie que l’utilisation d’une autre extension de cache peut nécessiter l’installation de six (6) extensions supplémentaires pour obtenir un résultat similaire à celui offert par WP Rocket. C’est d’ailleurs pour cette raison que WP Rocket présente de meilleurs résultats dans GTmetrix.

L’extension WP Rocket n’est pas gratuite, mais l’investissement de 49 $ par année par site simplifiera votre charge de travail et vous permettra de sauver du temps.

WP Rocket inclut les fonctionnalités suivantes:

  • Mise en cache des pages au format HTML minifié;
  • Minification/combinaison de vos fichiers CSS/JavaScript;
  • Nettoyage de la base de données;
  • Contrôle du rythme cardiaque de l’API WordPress;
  • Préchargement des requêtes DNS;
  • Chargement différé des images et vidéos;
  • Hébergement de Google Analytics en local;
  • Hébergement des polices Google en local;
  • Intégration avec Cloudflare + autres CDN;
  • Et plus encore…
WP Rocket - WordPress Caching Plugin

Vous ne désirez pas utiliser WP Rocket? Faites l’essai de W3 Total Cache. Cette extension, très complète et gratuite, est un peu difficile d’approche initialement, mais une fois maîtrisée, elle vous sera bien utile.

4. Ajouter d'autres méthodes de mise en cache

Avec la configuration initiale de la mise en cache avec WP Rocket, vous respectez les paramètres standard de mise en cache du navigateur et du serveur. Mais il existe plusieurs autres possibilités de mise en cache de sites web qui peuvent être utilisées pour optimiser votre serveur et vos bases de données.
  • Redis propose un ensemble de structures de données en mémoire polyvalentes qui vous permet de créer facilement un large éventail d’applications personnalisées. Il agit comme magasin de structure de données clé/valeur en mémoire open source rapide.
  • Varnish Cache est un accélérateur web et un mécanisme de mise en cache de proxy inverse qui optimise le protocol HTTP. En d’autres termes, il se trouve devant votre serveur et assure le fonctionnement optimal du réseau.
  • OpCache améliore les performances de PHP en stockant le bytecode des scripts précompilés en mémoire partagée. Ceci évite donc à PHP de charger et d’analyser les scripts à chaque requête.
  • Memcached est un système d’usage général servant à gérer la mémoire cache distribuée. Il est souvent utilisé pour augmenter la vitesse de réponse des sites web créés à partir de bases de données. Il gère les données et les objets en RAM de façon à réduire le nombre de fois qu’une même donnée stockée dans un périphérique externe est lue.

5. Thème WordPress

Dans la majorité des cas, lorsque l’optimisation des points de performance soulevés par GTmetrix est difficile, la source du problème provient du thème choisi pour construire le site Internet.

Il est difficile pour une personne qui ne connaît pas les rouages de WordPress de savoir si un thème est conçu pour répondre à ses besoins. Il est toujours possible de tester le thème choisi dans GTmetrix pour juger de la performance de ce dernier. N’hésitez pas non plus à lire les avis des autres acheteurs pour vous guider dans votre choix!

Une autre recommandation serait de ne pas utiliser les thèmes communément appelés « Multi-Purpose » (extrêmement populaires chez ThemeForest, par exemple). Ces thèmes vous permettent de « développer » plusieurs types de sites, pour différents marchés, mais sont malheureusement gonflés de fonctionnalités qui alourdissent l’installation. Ces thèmes peuvent aussi causer des problèmes de performance en back-end, vu la surutilisation d’extensions requises pour leur bon fonctionnement.

Trois (3) solutions sont possibles pour éviter un problème de thème :

  1. Choisir un thème « niche » : ce dernier est conçu pour votre secteur d’activité ou votre marché. Il présente des fonctionnalités pour répondre à vos besoins.
  2. Utiliser Elementor : Elementor est un constructeur de thème. Il permet de designer et de développer un site à votre image. Comme « Photoshop », mais directement dans votre navigateur. Elementor est très performant, facile d’utilisation et s’intègre merveilleusement bien avec WP Rocket.
  3. Engager un développeur ou une agence web : si vous avez le budget, c’est la meilleure solution.

6. Rester à jour

Le noyau de WordPress, et tous les thèmes et extensions que vous utilisez, doit être mis à jour régulièrement. Si vous ne disposez pas d’un système de suivi pour ces mises à jour, envisagez d’automatiser le processus afin de ne jamais oublier de procéder. Assurez-vous simplement de faire une sauvegarde avant d’exécuter les mises à jour.

La suite d’outils de ManageWP qui inclut la surveillance des mises à jour, de sécurité et de performance est une valeur sûre.

7. Choisir un fournisseur d’hébergement web fiable

Les options sont nombreuses pour choisir un fournisseur d’hébergement. Pour un partenaire fiable, c’est une autre paire de manches! Layer 7 fournit des services d’hébergement web WordPress gérés, incluant les mises à jour automatisées de WordPress et ses extensions, ainsi que la gestion des performances. Pour encore plus de performance, Layer 7 propose aussi une offre de Serveurs Cloud Gérés.

Les serveurs web de Layer 7 utilisent la technologie LiteSpeed. Celle-ci offre une vitesse impressionnante avec une mise en cache des pages côté serveur, un grand nombre d’outils d’optimisation et le support des technologies HTTP/3 & QUIC.

8. Les bonnes pratiques

Voici une liste de bonnes pratiques à mettre en place avant, pendant et après le développement de votre site WordPress.

  • Privilégier des illustrations (icônes, logos, motifs, etc.) au format SVG.
  • Définir la taille des images pour convenir aux différents emplacements.
  • Optimiser le poids de vos images pour la performance, d'abord avec Adobe Photoshop puis avec une extension.
  • Minifier les fichiers CSS et JavaScript.
  • Limiter le nombre de révisions sauvegardées.
  • Minimiser les requêtes DNS.
  • Minimiser les redirections (301, 302).
  • Minimiser le nombre de requêtes HTTP externes.
  • Stocker le contenu statique ailleurs, sur un CDN par exemple.
  • Surveiller les erreurs PHP.
  • Nettoyer les fichiers inutilisés.

L’objectif de ce guide était de vous donner des trucs et astuces pour améliorer et optimiser la performance de votre installation WordPress.

Si vous avez des questions qui restent sans réponse, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires de cet article. Ça sera un plaisir de vous guider dans votre quête de performance!

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email